QUE TE DIRE

 

Que te dire de plus que tu ne saches déjà,

L'angoisse et la tension, nerfs sur le 220,

Frein qu'on ronge jusqu'à l'os, jusques aux sangs parfois,

Phares en veilleuse où tout est fait, où tout est vain...

 

Que te chanter aussi que tu ne chantes déjà,

La difficulté d'être, celle d'aimer, de haïr.

La «MALE-PEAU» souvent, mettre ses pas dans ses pas,

La recherche avortée d'une belle hétaïre.

 

Que t'écrire, que de mots, que tu ne les aies tus.

Écrire est la douleur, suprême, parturiente.

C'est aussi de tenter d'allumer dans les nues

Une lumière exquise sur le monde qui nous hante.

 

Que te cacher, Hélas, que tu ne saches la niche

L'enfance est le royaume des illusions de roi,

Peuplée d'images obscures, d'un monde encore en friche,

Désherbé, il sera sera.......C' qu'il est déjà.

 

Que crier, vaginal, que tu n' hurles déjà.

De ce temps de la vie qui s'écoule goutte à goutte.

Perfusion subreptice, vers l'insidieux trépas,

Voyage de non-retour ; la mort en avant toute.

 

Que te lire, tant de livres : que tu ne les ai lus.

Rimbaud ne s'apprivoise pas plus que la nature.

Jean le bleu n'est pas mort, et Gilliat non plus,

Nous venons même à bout de la littérature.

 

Que boire, quelle ambroisie ! Dans quelle coupe perfide,

Le vin de l'amitié s'est bradé sur les routes.

La vigne n'est pas morte, ni le jus insipide,

Mais le cœur n'y est plus, on ne casse plus la croûte.

 

Que te dire du couple, en bloc, en grand, en vrai,

Et de ses enfants roses joufflus comme des ballons,

Cette toile qui nous tisse, conjugale araignée,

La vie commune, la vie, Pénélope poison.

 

Que te dire de l'amour que tu n'aies pu aimer,

Cette peau, un matin, qui te promet soleil,

Cette épaule et ces seins pour qui tu es premier,

Mais qui seront bientôt tes démons et merveilles.

 

Que te dire, toi ma sœur, toi l'ami, toi ma mère,

Toi ma femme, toi l'enfant, toi le livre,

Que s'il faut du courage à l'acte suicidaire,

Il en faut encore plus pour continuer à vivre.


Daniel Maldelot
Tous droits réservés.